vendredi 19 juillet 2013

La modernité poignée dans le coin


Pour se payer un exosquelette, il organise un motocross à Bullet !

C'est logique, rien à dire…

(Source.)

5 commentaires:

  1. Reconnaissez qu'un exosquelette, pour rentrer bourré chez soi sans se manger le mobilier urbain ou le crépis du salon, c'est quand même "le progrès" du XXIème siècle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, mais je critique pas le côté exosquelette ! C'est le motocross qui me gêne. En raison du bruit et des odeurs de merguez-frites, principalement.

      Supprimer
  2. Ben oui. Il faut toujours organiser des motocross (pas nécessairement à Bullet) pour se payer des exosquelettes. Comment vous faites, vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'organise des apéros saucisson-pinard…

      Supprimer
  3. MDr! Merci pour le return. Quand j'étais gamine, les motocross existaient déjà. Non pas que je sois fière de citer un évènement de ma préhistoire mais pour dire qu'il s'agit d'un folklore. On ne se passe pas des escargots chauds qui sentent bons... euh... l'escargot chaud :) (suis épatante d'imagination, je sais) à Bruxelles au Midi... On aime les odeurs d'huile, les pneus qui arrachent, les visières engluées... lol.
    Ce n'est pas très écologique ni calme, je vous l'accorde cependant :)

    RépondreSupprimer