dimanche 31 octobre 2010

La dure loi des nombres

Il y a quelques années – pas mal même –, l'un des garçons d'étage (pompeusement rebaptisés huissiers) de l'immeuble Hachette de Neuilly, à qui, pour ne pas serrer sa main molle et moite, j'assurais faussement que l'on s'était déjà salué plus tôt dans la journée :

Enfin, mieux vaut deux fois qu'une que pas du tout !

3 commentaires:

  1. Il commence doucement, ce blog...

    RépondreSupprimer
  2. Ca commence bien... rires

    Je serai une fidèle lectrice. Longue vie à ce blog !

    RépondreSupprimer
  3. Est ce que "tolérant par nature" ne serait pas une sorte de reconnaissance des grands principe de la bontitude naturelle revendiquée à gauche ? Je me demande !
    :-))

    [Bienvenue au nouveau-né, sûr que je contribuerai ! :-)) ].

    RépondreSupprimer