dimanche 3 mai 2015

Les pensées de la schtroumpfette


On se sert trop souvent du peuple pour l'assassiner.

(Chez l'inénarrable, évidemment.)

8 commentaires:

  1. Mais si l'inénarrable est la schtroumpfette, alors Elodie c'est qui? la schtroumpfette à lunettes?
    Mais c'est impossible! Il ne peut y avoir qu'une schtroumpfette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le véritable nom de la Schtroumpfette est Légion, car elles sont nombreuses…

      Supprimer
  2. Heureusement qu'elle est là. La blogosphère serait triste sinon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai. C'est comme une drogue qui fait rire.

      Supprimer
  3. Alors que si on se servait de lui pour l'assassiner à une cadence raisonnable tout irait beaucoup mieux !

    RépondreSupprimer
  4. Koltchak911204 mai 2015 à 20:17

    Ceci dit, ce n'est pas faux. 80% des guillotinés de la révolution appartenaient au tiers état.

    RépondreSupprimer