lundi 2 avril 2018

Mon gars, faut arrêter la drogue, ou en prendre davantage


Au dessus d’une crête de crânes cagoulés aux gants renforcés, je voyais des roses blanches émues aux grilles de l’immeuble.

(Source, tout le billet vaut la peine…)

7 commentaires:

  1. On dirait un texte issu d'un générateur aléatoire ou le jeu d'un écrivain surréaliste.

    RépondreSupprimer
  2. Comme le fait judicieusement remarquer dls, c'est peut-être un article de Libération passé au Débilitron (http://www.debilitron.com/).

    RépondreSupprimer
  3. J'ai lu tout l'article. Comme on le dit dans "Les Tontons flingueurs: "C'est du brutal".

    RépondreSupprimer
  4. Ça pourrait aussi être une traduction faite par Google.
    Orage

    RépondreSupprimer
  5. Vous l'avez retrouvée ! C'est du vice.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Didier
    Désolée de vous contacter ici mais après n'avoir pu commenter sur votre blog depuis le début de la semaine, maintenant je ne peux plus m'y connecter et blogspot me suggère de m'adresser à vous mais je n'ai pas votre mail

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai fermé le blog à tout le monde. Mais rien ne dit que ce sera définitif : on va voir…

      Supprimer