mercredi 24 juillet 2013

Libération : la vraie cause du décès


Les plumes sont là, les articles aussi, mais je n'y comprends rien.

Et c'est un abonné qui parle…

4 commentaires:

  1. Les plumes, d'accord, mais où sont-elles nichées ?

    RépondreSupprimer
  2. Excellent ce Juan, comme toujours :)

    RépondreSupprimer
  3. Les lecteurs désemparés pourront toujours se tourner vers l'édition de L'aberration à défaut de Libération.

    RépondreSupprimer
  4. C'est là où un esprit normalement constitué devrait commencer à se poser des questions sur ses opinions politiques.

    RépondreSupprimer