vendredi 16 janvier 2015

J'ai la santé qui balbutie, à force de prendre des coups à sa base


La santé de l’éducation nationale n’est pas sereine, elle est même balbutiante après tant d’années à recevoir des coups à sa base.

(Source.)

3 commentaires:

  1. Et que nous balbutie-t-elle cette santé qui n'est pas sereine ? A la tienne, pour un p'tit coup de plus à ta base !

    RépondreSupprimer
  2. D'autant plus étonnant qu'à la base, si on sait rester modéré, un petit coup c'est plutôt bon pour la santé.

    RépondreSupprimer
  3. D'un autre côté, la base étant le fondement, ça se tient.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.