mercredi 2 décembre 2015

Grand espoir pour la planète


« On arrive à simuler correctement les climats passés, cela me donne confiance dans notre capacité à anticiper l’avenir, à prévoir des scénarios corrects de changement climatique.

Traduction : puisque je suis capable de dire quel temps il faisait la semaine dernière, je devrais bientôt être capable de dire s'il pleuvra ou non dans huit jours.

(Il faudrait aussi que cette personne nous dise ce qu'on pourrait bien anticiper, à part l'avenir.)

1 commentaire:

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.