dimanche 24 janvier 2016

Il y a des écrivains (autoproclamés…) qui écrivent comme ça


La perfide Albion faisant saliver les pauvres du monde avec ses offres « alléchantes d’un côté, de l’autre des milliers de migrants jetés sur les routes à cause des guerres du capitalisme affairiste et un pourrissement de gestion de main d’oeuvre à bas prix, entretenu depuis des décennies pour bien préparer l’âge d’or (dur) de la mondialisation affairiste via les perspectives multiples de dumping social à grande échelle.

(Source, en commentaire.)

10 commentaires:

  1. Ce qu'il y a d'intéressant dans cette histoire c'est que les fusils commencent à sortir !
    Le reste on s'en fout ! Mais "perfide Albion", ça fait chic, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, très chic. Et l'image est tellement neuve, en plus !

      Supprimer
  2. L'"écrivain" autoproclamé n'ayant pas fermé ses guillemets, votre reproche tombe à l'eau : on peut craindre une suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute, mais il y a tout de même un point.

      Supprimer
  3. Sainte Mère Eglise! Ciboire et Pantoufle! Je ne sais quoi trouver d'autre pour exprimer ma stupéfaction. Et l'inquiétude qui me taraude le plexus pour votre santé! Comment faites vous ? Non seulement pour lire encore les billets du Juan qui n'ose même plus développer son pseudo au delà de l'initiale, non seulement de vous farcir la lecture des commentaires, mais de pousser le vice jusqu'à aller au bout de celui dont s'agit?? Faut vous soigner!
    Sans doute une maladie professionnelle de rewriter de bâtiment mais c'est-pas-une-raison!

    RépondreSupprimer
  4. Après avoir lu ses commentaires, je pense que votre ami est un précurseur; il applique la grammaire NVB :
    Sujet (éventuel) verbe (à tout temps, sauf indicatif) compléments de trucs.
    C'est parfaitement maux-derme (i.e. allergisant)
    Droopyx

    RépondreSupprimer
  5. autoproclamé et autoédité : jusqu'à présent, aucun éditeur n'a accepté sa bouillie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, ça, dans l'absolu, ça ne veut pas dire grand-chose. (Quoique, dans son cas…)

      Supprimer