mardi 4 octobre 2016

La langue en bois dur


Du coup, je me retrouve à gérer des problématiques de voirie, très techniques pour moi, mais j'y prends beaucoup de plaisir et mon regard sur mon environnement en est peu à peu modifié.

J'ai piqué celle-là un peu au hasard, mais tout le billet aurait mérité de se retrouver ici : une pièce d'anthologie !

4 commentaires:

  1. Ah ! Je me demandais comment vos commentateurs arrivent chez Trub... J'ai compris...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si vous continuez, j'arrête de bloguer encore une fois...

      Supprimer