vendredi 18 juillet 2014

Conflit judéo-arabe : la spécialiste incontestable


Dans mon entourage, j’ai quelqu’un qui parle arabe littéraire et hébreu.

Après un tel coup de masse, évidemment, le silence s'impose…

(Source, en commentaire.)

12 commentaires:

  1. "je maitrise assez bine l'anglais", qu'est-ce qu'elle est drôle tout de même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Irremplaçable ! Surtout dès qu'il est question du conflit en question.

      Supprimer
  2. Oh, c'est carrément un festival là (c'est l'été, c'est de saison).
    Pas dû être simple de choisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ! on croit que c'est facile, de tenir un blog de ce typer, qu'il "n'y à qu'à recopier". Mais c'est un vrai boulot, en fait.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. En cas de conflit avec le 9-3, ça peut servir…

      Supprimer
  4. C'est la jalousie qui vous fait parler ! Vous aimeriez bien, avouez-le, avoir dans votre entourage un tel personnage. Même s'il parle ces deux langues avec un léger accent bourguignon.

    RépondreSupprimer
  5. Sans même avoir cliqué, je savais de qui était le commentaire...

    Je suis déçue que notre polyspécialiste mondiale ne parle pas elle même hébreu et arabe littéraire. Ce n'est pas très fort pour une linguiste rewriteuse ayant étudié l'histoire des religions. Il y a de l'aggravation dans la chute de niveau, moi je dis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est d'elle-même qu'elle parle. Mais, par bonté d'âme, elle n'a pas voulu nous écraser de sa science et, donc, a inventé ces personnages fictifs pour nous mettre à l'aise…

      Supprimer
  6. "je maitrise assez bine l'anglais", sous entendu qu'elle le parle comme le parle la plupart des Français, c'est à dire très mal.

    Probablement qu'elle le comprend encore moins bien.

    Extraordinaire séquence bloguesque : "j’ai des tas de potes arabes, et en plus même des potes Juifs."

    Et moi j'adore le couscous, donc je ne peux pas être raciste...

    RépondreSupprimer
  7. Anthropologie relative du billet de blog antiraciste (clin d'œil au merle).

    Où l'on découvre dans les commentaires de ce billet de Bembelly (qui comble de l'originalité, nous a encore pondu un billet pour nous vanter l'immense génie des noirs) que finalement l'antiracisme, pour les petites filles en rébellion contre l'ordre établi par le papa blanc, n'est qu'une forme de racisme comme les autres.

    Résumons,
    1- Une icône autoproclamée de l'antiracisme nous explique joyeusement avoir établi des préférences ethniques (que l'on nommera ici: ouverture à l'autre) dans le choix de leur partenaire.
    2- Cette icône taxe de racisme (de concert avec son nouveau pote, déchu par enchantement de son ancien statut de bounty) un camarade (déchu pour le coup de son statut d'ami internet) parce qu'il ne supporte plus (à juste titre) de la voir étaler partout un antisémitisme bas de gamme et dégoulinant.
    3- Ce même camarade, se retrouve à nous expliquer dans ses derniers billets qu'il a un ami sénégalais et des amis kabyles pour tenter de dire que: "hé ho! fopadéconé, j'suis un mec à la cool, hein, pas un enculeur de mamans!..."

    J'aurais bien pris la défense de ce dernier s'il ne m'avait pas entretemps taxé, pour la énième fois, de connard réac d'extrême droite; pour finalement me dire : "bah, qu'ils se démerdent entre eux, tous ces joyeux drilles qui depuis des lustres nous trainent dans la boue parce qu'on n'adhère pas à leur petit clergé".

    Bon sang que les circonvolutions de ces petits blancs autour de la question de la race me semblent pitoyables...

    RépondreSupprimer