mercredi 30 juillet 2014

Maximilien, tes partisans deviennent gâteux !


Les historiens, avec du recul, ont rendu justice à Robespierre, et à sa modération.

Je conseille vivement la lecture de tout le billet, modèle de désinformation gâteuse et tranquille : fou rire garanti, comme l'on dit..

9 commentaires:

  1. "Les historiens, avec du recul, ont rendu justice à Robespierre, et à sa modération." Sa modération ??? mais qui est donc le taulier de ce blog ? C'est a mourir de rire!

    RépondreSupprimer
  2. Espérons que Mao, Staline et Hitler bénéficieront bientôt de ce juste traitement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour Mao et Staline, je pense qu'il n'y aurait besoin de le pousser beaucoup.

      Et lancez-le donc sur Israël : au bout de deux paragraphes tombant de sa plume, même Dame Rosa vous fera l'effet d'une philosémite inconditionnelle…

      Supprimer
  3. C'est extraordinaire cette façon qu'a ce degôche de justifier les massacres et les coup de guillotine...

    "On repense aux massacres de Carrier à Nantes ou Barère à Lyon, aux Colonnes infernales de Turreau en Vendée, qui loin de pacifier, encouragèrent des tièdes à rejoindre les opposants armés. Bien entendu, c'est sur Robespierre que retombera plus tard un opprobre immérité."

    Donc Robespierre était le leader, le président, le dirigeant mais il n'est pas le responsable...

    C'est en parfait logique avec l'idéologie socialiste : l'irresponsabilité élevé au rang de dogme...

    (Attention, point Godwin) Hitler n'est pas le responsable, ce sont ses généraux en fait les coupables...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a été prouvé, en notre siècle, que les ordres de massacres émanaient bien du Comité de salut public, donc de Robespierre. Mais il est parfaitement inutile de discuter avec ce genre de personnes, je crois.

      Supprimer
  4. Excellente trouvaille Monsieur Goux !

    "Bab" rappelle que Maximilien est né à Arras. Pour ma part je préfère un autre natif de cette ville : Vidocq, dont les "Mémoires" sont très agréables à lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et en plus, il a inspiré Vautrin à Balzac.

      Supprimer
  5. Robespierre était un saint, un saint-guinaire.

    RépondreSupprimer